Tout savoir sur la résistance des antibiotiques

Les antibiotiques sont des médicaments utilisés pour lutter contre les infections dues à des bactéries (pneumonies, bronchites, otites, infections urinaires, septicémies…). Durant le 20ème siècle, ils ont permis de faire reculer considérablement la mortalité due aux maladies infectieuses. Les antibiotiques tuent les bactéries ou empêchent leur prolifération mais leur mauvaise utilisation entraîne la résistance des bactéries. Aujourd’hui, les nouvelles molécules se font rares, et il est parfois difficile voire impossible de combattre certaines bactéries pathogènes. Il est important de savoir que la résistance aux antibiotiques concerne tous les pays avec un degré variable en fonction de l’utilisation, de l’hygiène et des revenus, et elle touche aussi bien les hommes que les animaux.

 

Pourquoi les bactéries deviennent-elles résistantes aux antibiotiques ?

 

Les bactéries ne sont pas uniquement pathogènes, des bonnes bactéries constituent nos microbiomes et sont essentielles à notre bonne santé. Les bactéries ont une capacité à s’échanger des gènes entres-elles qu’elles soient donc pathogènes ou non.

Il existe deux types de résistance aux antibiotiques, soit la mutation chromosomique, soit l’intégration de plasmides (petits brins d’ADN circulaires qui se transmettent de bactérie à bactérie). Ce sont les résistances plasmidiques qui sont les plus répandues, elles représentent 80% des résistances et elles concernent plusieurs antibiotiques ou familles d’antibiotiques à la fois. C’est ce qu’on appelle la multirésistance.

Les bactéries utilisent plusieurs mécanismes de modifications génétiques pour résister aux antibiotiques comme l’imperméabilisation de la membrane de la bactérie, la production d’une enzyme inhibant l’antibiotique ou la modification de la cible de l’antibiotique.

 

Quelles sont les solutions pour lutter contre la résistance aux antibiotiques ?

 

Les antibiotiques doivent être prescrits pour une bonne indication. C’est-à-dire qu’ils doivent être prescrits pour une infection causée par une bactérie et non par un virus. Des tests de diagnostic rapides permettent de confirmer ou non une infection bactérienne et d’éviter des traitements antibiotiques inutiles.

Les bactéries peuvent être naturellement résistantes ou devenir résistantes à certains antibiotiques, un antibiogramme peut être nécessaire afin de choisir la bonne molécule à prescrire.

Pour une efficacité complète, la molécule doit être prescrite à la bonne dose et pour une bonne durée. Le dosage de l’antibiotique est dépendant du type d’infection et de la personne ou de l’animal (âge, poids,…) par lequel il va être pris. Les durées de prescription sont variables, elles peuvent être courtes (en une seule prise, 3, 5 ou 7 jours), elles doivent être respectées de façon stricte par le patient ou le propriétaire de l’animal.

 

Malgré la prise de conscience et la mise en place du plan national pour préserver l’efficacité des antibiotiques, la consommation d’antibiotique en France reste 30% supérieure à la consommation globale moyenne en Europe.

Il est important de bien respecter la prescription des médecins et les conseils du pharmacien lorsque vous avez une ordonnance avec des antibiotiques pour tous les membres de votre famille et de vos animaux.

 

Source :

https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/infections-associees-aux-soins-et-resistance-aux-antibiotiques/resistance-aux-antibiotiques

https://www.pasteur.fr/fr/centre-medical/fiches-maladies/resistance-aux-antibiotiques#causes-et-effets

Photo by Myriam Zilles on Unsplash

 

Dr Elodie Duquenne